Un soir, en sortant du cinéma, avec les filles, on a eu envie de faire quelque chose de différent : rentrer après le cinéma, c'est trop simple, il y a tellement de choses à faire qu'on n'avait que l'embarras du choix. Du coup, en marchant en direction de nos vélos, on s'était déjà donné quelques idées : 
  • aller en boîte (mais Sophie n'avait pas les bonnes chaussures),
  • aller boire un coup (mais Carole est enceinte et elle ne peut pas boire, et "sans alcool, pas question")
  • aller manger un petit truc (mais j'avais déjà dîné)...
À chaque proposition, une de nous trois trouvait quelque chose à redire. Pourtant, normalement on s'entend vraiment bien, lorsqu'il s'agit de trouver des idées de sortie, mais là, pas moyen !
Finalement, on a décidé d'aller vers le centre ville pour voir si ça ne nous donnerait pas un peu d'inspiration. En plus, comme on habite toutes au centre, si jamais on trouvait rien, ben on la prendrait, l'idée super ennuyeuse de rentrer à la maison.


Tout en pédalant, on se remémore quelques bons souvenirs de soirées finies à l'aube et celle qui nous fait encore rire jusqu'à tomber de vélo, c'en est une qu'on n'est pas prêt d'oublier...

Après un dîner au restaurant El Firenze, on est allé boire un verre au Limonada avant d'aller au concert de Stromae. Le Limonanda, y'a rien de mieux : l'ambiance est folle et les gens dansent sur les tables, en bref, c'est notre bar à cocktails préféré. Là-bas, on rencontre toujours des gens sympas, des mecs, des filles, des drôles, des dépressifs, tous aussi fous les uns que les autres, en fait, comme nous, quoi ! Mais pendant cette soirée-là, ce vendredi 13, il y avait quelque chose dans l'air... Je sais pas si c'étaient les Cocktail13 qu'on a bu ou si Bartholomé et Richard avaient pris quelque chose, mais ce fut grandiose !

Tout a commencé lorsqu'on s'est fait offrir une nouvelle tournée du fameux Cocktail13 par de charmants jeunes hommes (vous l'aurez deviné, Bartholomé & Richard) et qu'on s'est mises à glousser comme des collégiennes. Après une entrée foudroyante (Sophie s'est fracassé les genoux en tombant à l'entrée à cause d'un pouf mal placé), on savait qu'on aurait droit à des vannes pas méchantes et qu'on allait directement se faire de nouveaux amis. Mais là, attention, c'était Bartholomé & Richard, le duo fêtard inséparable de Claremont, bien connu sous le nom AllNightLong !

Notre devise "si quelqu'un t'offre à boire ; le vibratoire, au placard " et donc Sophie est toujours la première à prendre quelques initiatives : en général, elle appelle le garçon et offre une tournée de leur fameux "ComeGetIt", puis boit cul-sec son verre et leur montre que son verre est vide. À partir de là, je suis censée prendre les rennes : je fais semblant d'appeler le garçon pour une autre tournée, ce qui fait venir nos proies jusqu'à notre table. Là, Carole engage la conversation (ou plutôt l'interrogation...) et Sophie et moi, on joue les minettes.

Cette fois, ça n'a pas marché, apparemment, le duo nous connaissait aussi et est venu directement lorsqu'on a reçu les boissons. Ils ont commencé à parler et c'est à ce moment-là qu'on a compris que notre réputation nous avait précédée : ils sont allé directement au but, pas de charme, pas de flirt, rien de tout de qui nous attire dans ces moments-là.

Carole a décidé de partir, Sophie et moi, on s'est dit qu'on pourrait peut-être jouer un peu. D'un commun accord, on est resté et on a commencé à jouer dans leur jeu. Il n'a pas fallu quelques minutes après le départ de Carole pour qu'ils nous proposent d'aller chez eux.
Pourquoi pas ? On va bien voir. Mais d'abord, destination toilettes des filles : "Qu'est-ce qu'on fait ?" On y va, mais pas longtemps, en plus nos chats nous attendent à la maison. Si jamais, ça dérape, on dit le mot magique "coquillette" et hop, on est parti. "Ça marche? " Ça marche.

Nous voilà donc, serpentant les rues de Claremont, en riant à pleine gorge des blagues de nos deux acolytes. On arrive dans une ruelle et à un vieux bâtiment. Ça ne ressemble pas du tout à l'entrée de leur appart fantastique dont ils nous ont parlé... Enfin, on sait jamais, l'habit ne fait pas le moine, comme on dit.

On entre, et là, OH MON DIEU ! Un vrai terrier de célibataire : des boîtes à pizza (avec pizza) dans tous les coins, des chaussettes sales, des consoles vidéos à gogo, des bouteilles vides et à moitié pleine ou dégoulinant sur le parquet... Aaah, dans quoi s'étions nous donc fourrées !
On est plutôt bordélique nous-mêmes, mais pas à ce point, faut pas pousser mémé... Et là, Richard sort la phrase miracle : "Ça vous dit, des coquillettes ?". Sophie et moi, on s'est regardé et d'un seul coup, on s'est mis à courir vers la porte d'entrée de l'appart. On se souvient encore du "Mais revenez quoi, j'ai fait des coquillettes !".

Plus jamais vous nous verrez au Limonada un vendredi 13... Mais vous êtes les bienvenus, en cette date précieuse, pour partager avec nous une recette spéciale :  des coquillettes à la sauce Vendredi13 !

sign-blog
Cet article fait partie d'un défi lancé par Chloé et Nadj afin de trouver un peu d'inspiration pour faire vivre leurs blogs. Je me suis dit que mon blog avait aussi besoin de vivre, alors me voilà prise d'inspiration !
Ceci est de la fiction, écrite au fur et à mesure de l'humeur de mon inspiration...
Défi du 22/6/2014 : Écrire à partir d'une phrase.

Les participants: NadjChloéMéméLuluJanekSchanppy.


Leave a Reply